dimanche 30 avril 2017

Jérôme Barbançon - Le "S" Spa Marin Val André

Nous avons été reçu par Gilles TATU, directeur du Spa Val André et Jérôme BARBANCON, le chef de cuisine du restaurant le S.

En voici le récit…

Tout d’abord en cuisine le chef Jérôme BARBANCON nous attendait, entouré d’une équipe de six personnes. Yannick son second, Thibault chef de partie tournant, Eliott chef de partie, Corentin chef pâtissier, Audrey et Stéphane.

Les cuisines se sont ouvertes, la circulation est plus aisée et le chef ce jour s’évertuait à lever les filets d’un très joli cabillaud. Le poisson aujourd'hui sera accompagné d’une purée de jeunes carottes au curcuma et d’un fenouil braisé.
Ça c’est coté mer …





Côté terre, le chef est fier de nous montrer l’agneau de prés salé, arrivé entier ce matin, qui sera entièrement cuisiné, cela va de soi, en prévision des fêtes de Pâques annoncées.

Au détour du fourneau, nous goûtons au merveilleux agneau, cuit toute la nuit, confit avec une garniture aromatique. Il sera servi effiloché … un régal …

La cuisine de Jérôme BARBANCON est goûteuse, généreuse et créative.  Ce chef sait s’adapter aux clients, attentifs à leur santé.








Gilles TATU, le directeur de l’établissement, nous a ouvert les portes du Spa Marin. De nouveaux soins sont venus étoffer l’offre déjà importante, citons tout spécifiquement le nouveau rituel authentique et proche de la nature « Escale Breizh » qui consiste entre autre à un gommage à la farine de blé noire ou le massage à la bougie, huile au caramel beurre salé.

Et pour terminer avec toute la générosité qui le caractérise, Gilles TATU offre au festival un séjour pour deux personnes chambre vue mer, petits déjeuners et accès spa. Ce très joli cadeau sera mis en jeu lors d’une tombola sur le site du festival les 10 et 11 juin prochain.


Pour toutes ces raisons, le Festival remercie le Spa Marin du Val André et est heureux d’accueillir, pour la deuxième année, Jérôme BARBANCON qui réalisera une entrée pour le repas gastronomique du samedi 10 juin au soir.

Crédits Photos : © Guillaume Maurin Photo

vendredi 28 avril 2017

BILLETTERIE #FDLG2017

Festival de la Gastronomie Quintin  - Sam. 10 et Dim. 11 juin 2017


La Billetterie du Festival de la Gastronomie ouvrira samedi 6 mai à 14h à la MJC de QUINTIN (à côté de la Salle des Fêtes)

Attention ! Nouveau lieu de billetterie !

Soyez au rendez vous, les places sont limitées.

Deux réservations ouvertes : Les repas gastronomiques et les ateliers.

La programmation du festival vous sera dévoilée très prochainement !

Toute l'équipe travaille d'arrache-pied pour vous préparer un festival Gourmand les 10 et 11 juin, au château de Quintin. Entrée libre sur le site. 

Au plaisir de vous y accueillir,


BILLETTERIES

A partir de Sam. 6 mai à 14h
MJC de Quintin
Les Quinconces 22800 Quintin
Tél 02 96 74 92 55 / 06 82 24 02 65  Mail : quintinmjc@gmail.com
Horaires  Billetterie :
Lundi : 14h/18h,
Mardi : 11h/12h et 14h/18h
Mercredi, Jeudi et Vendredi : 10h/12h et 14h/18h,
Samedi : 14h/18h Fermé jours fériés


Contact Infos Festival : 02 96 74 99 75     festivaldelagastronomie22@gmail.com

samedi 22 avril 2017

Emmanuel Lojou - Comme un Chef

Pour la 2ème année consécutive, l'équipe du Festival de la Gastronomie de Quintin fait appel au talent d'Emmanuel Lojou et c'est dans son atelier "Comme un chef" (https://www.facebook.com/commeunchef22) que nous avons repris contact avec lui.

Petit rappel ...

Originaire de Locquémeau, puis l’école de Plésidy, la chambre des métiers à Vannes (Baccalauréat Professionnel en Apprentissage).

Puis différentes maisons et une place de formateur à la CCI d’Ille-et- Vilaine où il donne des cours de cuisine mais également en mention complémentaire « desserts de restaurant ».

Pour cette activité spécifique il désire avoir un référent et se rapproche de Pierre HERME.

« Pierre HERME m’a épaulé pour gagner le concours »

Quel concours ? Il doit s’agir du championnat de France des desserts en 2007 où Emmanuel LOJOU est sorti vainqueur avec une magnifique assiette créative composée de praliné, yuzu et thé vert … OUAH !

Il se rappelle que dans le jury il y a avait entre autre Christophe MICHALAK.


Aujourd’hui Emmanuel LOJOU se consacre à 100 % à son affaire « Comme Un Chef ». Il y propose des cours de cuisine et pâtisserie, de la cuisine à domicile, et cherche à développer encore davantage le Consulting. Que ce soit pour la carte d’une crêperie ou celle d’une table gastronomique, Emmanuel conseille les professionnels avec des « trucs » des astuces qui peuvent faire gagner de l’argent, du temps et de l’organisation.

Son actualité c’est un départ prochain en Tunisie, pour des cours à des particuliers expérimentés.


Terminons ce portrait par l'un des 2 formidables desserts que nous a présenté Emmanuel ce jour. Un dessert tout en fraîcheur, le trompe-l’œil d’un citron à la façon de Cédric GROLET.
Ce dessert est magnifique, explosif, le goûter c’est un voyage exceptionnel de fraîcheur. La coque jaune est fine, elle enveloppe une crème légère au chocolat blanc, et coule en son centre un coulis puissant et frais citron vert et menthe. Une expérience qui dans notre parcours gastronomique depuis quelques années fera date.


Merci donc à Emmanuel Lojou d'avoir accepté de créer pour ce 5ème Festival de la Gastronomie de quintin, un très joli dessert à l'assiette pour le repas gastronomique du samedi 10 juin au soir



Crédits Photo : © Guillaume Maurin Photo

jeudi 13 avril 2017

Mathieu Le Tinier - Hotel Restaurant la Marne - Paimpol

Pour l'équipe du Festival de la Gastronomie de Quintin, retourner chez Mathieu et Camille le Tinier c'est toujours un moment de bonheur et de convivialité, valeurs que nous partageons avec l'équipe de l'Hotel Restaurant De La Marne à Paimpol

L'équipe s'est étoffée, pour faire face au succès grandissant et mérité. Huit personnes aux manettes, 4 en cuisine et 4 en salle.




Parlons-en de la salle, de 35 à 45 couverts, dirigée par Camille assistée de Gaëtan, Elodie et Pierre-Luc.

En cuisine, Mathieu est entouré de son second Pierre Antoine (CAP puis mention complémentaire dessert au CFA de Ploufragan) et de 2 apprentis

Mathieu aime les mélanges terre-mer à l'image de cette très jolie coquille St Jacques juste poêlée et du ris de veau basse température, le tout glacé au vin rouge.

La cuisine de Mathieu est généreuse, créative et participative. En exemple la noix de St Jacques servie au client posée sur un galet chaud, parfumée thym et laurier sur lit de gros sel. Un régal pour les yeux et les papilles.

Mathieu au détour d'une conversation nous raconte la visite du guide rouge dans sa maison, mais l'homme avec toute sa pudeur et la retenue qu'on lui connait reste évasif sus ses imprsseions. Nous au festival, on sait que ce Mathieu Le Tinier fait partie des chefs qui comptent beaucoup dans le paysage gastronomique breton.
C'est pourquoi nous sommes fiers que Mathieu réalise l'entré du repas gastronomique du Dimanche 11 Juin du 5ème Festival de la Gastronomie

Merci à Mathieu et toute son équipe



Crédits Photos : © Guillaume Maurin Photo

dimanche 9 avril 2017

Patrice CAILLAULT - Maître Cuisinier de France

Pour succéder à la très jolie présidence de Nicolas ADAM (à qui nous rendons un hommage) catégorie concours amateurs, le festival à fait appel à Patrice CAILLAULT.    

A Vannes dans sa nouvelle "patrie" nous avons fait sa connaissance en parcourant le marché, au plus près des producteurs en voici le récit.

Son parcours

'Le métier est en pleine évolution". Ce furent les premiers mots de Patrice CAILLAULT.

"Chez Troisgros, quand on mettait un légume à tel endroit, c'était à tel endroit. Point !"

Il porte également un œil critique sur les émissions de cuisine grand public. "La cuisine c'est pas ça, on court pas partout."

Voilà le décor est planté.

Intéressons nous au parcours de cet homme, passionné par son métier.

Lycée Hôtelier de Vernon en Brenne (Indre et Loire) puis passage dans de prestigieuses maisons dont l'hôtel Byblos à Saint Tropez, Charles BARRIER à Tours, Auberge des Templiers, Ledoyen (Guy LEGAY) et Taillevent (Claude DELIGNE †) à Paris.

C'est Charles BARRIER à Tours qui lui donne l'impulsion de la Cuisine. Il se rappelle entre autre du bar en croûte de sel, béarnaise au fenouil, des découpes en salle devant le client…

Puis, en 1984, c'est l'atterrissage en Bretagne et plus précisément au Domaine de Rochevilaine à BILLIERS (56). Pendant 30 ans (de 1984 à 2014), Patrice CAILLAULT, face à l'océan, crée des recettes entre tradition et innovation, valorise les produits de son terroir (pigeonneaux de St-Anne-d'Auray, homards de Bretagne …). Il obtient une étoile au Michelin, trois toques au Gault et Millau

Le marché

Le marché de Vannes, un samedi matin de début de vacances, c'est plutôt animé ! Les locaux et les parisiens juste arrivés, flânent, achètent, discutent, marchandent …

Traverser ce marché avec Patrice CAILLAULT, c'est un parcours enrichissant, de belles rencontres avec ses fournisseurs, comme pour rappeler que la cuisine de ce chef est une cuisine de proximité, de circuit court.

Tout d'abord, il y a M. GUILLAUME, ce marin pêcheur de petit bateau, se lève tous les matins à 3 heures, transforme et vend son poisson dans la foulée. De très beaux produits. "Un homme qui ne triche pas !" commente Patrice. (Contact: guillaume-marree.vannes@live.fr)

Les très jolies fraises de Plougastel de la maison Damien RIO
L'excellent affineur, fromager Kerouzine avec Emmanuelle et Olivier REGENT. (Contact: www.fromagerie-kerouzine.fr)
Lionel DUROT, artisan fumeur de produits de la mer. (Contact: contact@lioneldurot.fr)
Et enfin, les merveilleuses Nénettes, chocolatières depuis 6 ans, mère et fille. L'une apprend la pâtisserie chez Pierre HERME, l'autre est graphiste, la conjugaison des deux ce sont de délicieux chocolats en forme de pointes de crayons. Fabuleux ! (Contact: www.chocolatslesnenettes.com)



Patrice CAILLAULT, Maître Cuisinier de France, contribue à la diffusion de l'art culinaire, encourage l'apprentissage de la cuisine par les jeunes.

Pour toutes ces valeurs de transmission, le Festival de la Gastronomie de Quintin, est fier que Patrice CAILLAULT ait accepté la présidence du jury du concours amateur.

Crédits Photos : © Guillaume Maurin

jeudi 6 avril 2017

Concours Amateur 2017

Bonsoir à tous !

A vos tabliers ! 

Le concours du Festival de la Gastronomie de Quintin est lancé... 
Le thème 2017 : VOLAILLE et POMMES de TERRE.



Vous trouverez ci-joint les fichiers pour vous inscrire. 




Prenez connaissance du Règlement du Concours et lisez le attentivement
Renvoyez nous l'engagement ainsi que la fiche recette (accompagnée de la photo de votre plat)
Attention : Date limite d'inscription : le 26 mai 2017. 

6 candidats sélectionnés.
Président de Jury : M. Patrice CAILLAULT (ancien chef étoilé du Domaine de Rochevilaine).
Samedi 10 juin de 10h à 12h. Sous chapiteau, esplanade du Château de Quintin

Pour tout savoir sur le festival :
Connectez vous sur http://gastronomiequintin.blogspot.fr/
Ou sur notre page facebook : https://www.facebook.com/festivaldelagastronomie

lundi 3 avril 2017

Jacques Louis HENRIO - M.O.F

C'est sur recommandation de notre parrain du Festival, Sylvain Herviaux, que nous avons rencontré Jacques Louis Henrio.

" Tu enfileras cette veste et tu mettras ce tablier après avoir fait ta valise, ce soir tu dormiras avec les employés, tu démarres ce matin ton apprentissage puisque tu n'as pas été capable d'obtenir ton BEPC, debout et au travail " - Jacques Henrio débute ainsi sa vie professionnelle le 27 juin 1967, sous la baguette de son père puis passe 2 années à Rennes chez M.Guillaudeux (Traiteur)

71-19949. Matricule du matelot Jacques Henrio. Il intègre l'Aconit d'où il navigue pendant 310 jours et s'occupe des repas des 320 convives à bord.

En 1978, Jacques Henrio reprend l'affaire familiale avec son épouse Christine et rentre au syndicat des charcutiers-traiteur.







L'aventure M.O.F 

En novembre 1981, Georges SERRE, directeur du Centre de promotion des métiers de bouche de Ploufragan, s'aperçut que la Bretagne ne possédait pas de Meilleur Ouvrier de France. Une première fois, Jacques HENRIO, va en finale M.O.F à Paris mais se heurte à la marche, trop hautes cette fois-ci. Il laisse passer 4 années, pendant lesquelles il décroche plusieurs prix et challenges dans la France entière, et se représente au M.O.F en 1986. Jambe dans le plâtre, il est sélectionné pour la finale. "Coq en pâte et suprême de volaille" furent les 2 thèmes de l'épreuve. Le 27 juin 1986, Jacques Louis Henrio fut nommé "un des Meilleurs Ouvriers de France" et devient le 1er M.O.F breton dans la classe 1, métiers de l'alimentation.






Le challenge industriel

En septembre 1987, Jacques HENRIO prend la direction technique de la cellule recherche aux établissements Bigard.
Pour résumer, sa mission fut de créer des recettes charcutières et de les adapter pour faire du volume. Du bon en grande quantité !
2001 – Entreprise Hardouin à Vouvray
Dans le même temps, Jacques HENRIO fait du consulting en France et à l'étranger (USA, Congo …)







Apprendre et transmettre 

Les valeurs de cet homme nous ont séduits ; sa force et sa croyance au travail, son désir de passer le relais, ses qualités humaines et en exemple l'organisation du premier concours culinaire en Centre Pénitencier féminin pour la Fête de la Gastronomie 2015.

Cet homme de contrastes qui aime tant transmettre aux plus jeunes, aime parfois s'isoler en gravissant les montagnes ou parcourant des kilomètres au guidon de sa moto.








Pour toutes ces raisons, nous sommes fiers, au Festival de la Gastronomie de Quintin, de vous faire partager l'expérience de M. Jacques Louis Henrio au travers d'une démonstration et pas que …


Crédits Photo : © Guillaume Maurin Photo