lundi 3 avril 2017

Jacques Louis HENRIO - M.O.F

C'est sur recommandation de notre parrain du Festival, Sylvain Herviaux, que nous avons rencontré Jacques Louis Henrio.

" Tu enfileras cette veste et tu mettras ce tablier après avoir fait ta valise, ce soir tu dormiras avec les employés, tu démarres ce matin ton apprentissage puisque tu n'as pas été capable d'obtenir ton BEPC, debout et au travail " - Jacques Henrio débute ainsi sa vie professionnelle le 27 juin 1967, sous la baguette de son père puis passe 2 années à Rennes chez M.Guillaudeux (Traiteur)

71-19949. Matricule du matelot Jacques Henrio. Il intègre l'Aconit d'où il navigue pendant 310 jours et s'occupe des repas des 320 convives à bord.

En 1978, Jacques Henrio reprend l'affaire familiale avec son épouse Christine et rentre au syndicat des charcutiers-traiteur.







L'aventure M.O.F 

En novembre 1981, Georges SERRE, directeur du Centre de promotion des métiers de bouche de Ploufragan, s'aperçut que la Bretagne ne possédait pas de Meilleur Ouvrier de France. Une première fois, Jacques HENRIO, va en finale M.O.F à Paris mais se heurte à la marche, trop hautes cette fois-ci. Il laisse passer 4 années, pendant lesquelles il décroche plusieurs prix et challenges dans la France entière, et se représente au M.O.F en 1986. Jambe dans le plâtre, il est sélectionné pour la finale. "Coq en pâte et suprême de volaille" furent les 2 thèmes de l'épreuve. Le 27 juin 1986, Jacques Louis Henrio fut nommé "un des Meilleurs Ouvriers de France" et devient le 1er M.O.F breton dans la classe 1, métiers de l'alimentation.






Le challenge industriel

En septembre 1987, Jacques HENRIO prend la direction technique de la cellule recherche aux établissements Bigard.
Pour résumer, sa mission fut de créer des recettes charcutières et de les adapter pour faire du volume. Du bon en grande quantité !
2001 – Entreprise Hardouin à Vouvray
Dans le même temps, Jacques HENRIO fait du consulting en France et à l'étranger (USA, Congo …)







Apprendre et transmettre 

Les valeurs de cet homme nous ont séduits ; sa force et sa croyance au travail, son désir de passer le relais, ses qualités humaines et en exemple l'organisation du premier concours culinaire en Centre Pénitencier féminin pour la Fête de la Gastronomie 2015.

Cet homme de contrastes qui aime tant transmettre aux plus jeunes, aime parfois s'isoler en gravissant les montagnes ou parcourant des kilomètres au guidon de sa moto.








Pour toutes ces raisons, nous sommes fiers, au Festival de la Gastronomie de Quintin, de vous faire partager l'expérience de M. Jacques Louis Henrio au travers d'une démonstration et pas que …


Crédits Photo : © Guillaume Maurin Photo